Announcement

Collapse
No announcement yet.

Quand le poker devient un sport !

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Quand le poker devient un sport !

    Quand le poker devient un sport


    Hey Guys,



    There is no better way of spending your mid-week holiday then by playing poker.



    Thursday May 18th is a holiday, so we will be hosting a special "Flag Day" tournament at the Best Western, starting at 10 am.



    Tournament Information:

    - Buy-In $500

    - Re-Buy $500 Unlimited for first 2hrs

    - Add-On $500 at the end of 2nd Hr.



    See you all then.

    JVH
    Last edited by Kat; 05-03-2017, 04:30 PM.

  • #2
    tu es content bel bel gason'm la,j'ai suivi tes ordres à la lettre.Ne nous fait pas avoir honte.

    Comment


    • #3
      je serai là baby pour t'encourager !

      Comment


      • #4



        Phil Hellmuth Steaming Again After Being "Coolered" By Phil Ivey.
        Phil Ivey


        Surnom : Tiger Wood of Poker

        Pays : USA

        Age : 01/02/1976

        Meilleur jeu : Seven Card Stud, HORSE

        Main favorite :

        Room online : Full Tilt Poker

        Phil Ivey Biographie

        Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs en activité, voire le meilleur de sa génération. Il a un style de jeu très agressif. Peu de joueurs parviennent à lire son jeu.

        Phil Ivey est né en 1976 à Riverside, dans la banlieue de Los Angeles en Californie, mais c'est dans le New Jersey, à deux pas d'Atlantic City, qu'il a grandi et découvert le Poker. Initié dès l'âge de huit ans par son grand-père, Phil Ivey montre de bonnes prédispositions qu'il continue de développer durant son adolescence. En parallèle à son emploi dans le télémarketing, Phil Ivey profite de l'identité de l'un de ses collègues, Jerome Graham pour passe la majorité de son temps libre au casino, a tel point qu'il se fait surnommer "No Home Jerome" par ses compagnons de jeu.

        Malgré les heures passées aux tables de poker, le succès n'est pas immédiat, loin de là. Il perd, beaucoup, souvent : une période difficile où Phil Ivey doit affronter les loyers en retard, les coupures d'eau et d'électricité.

        Il rencontre dans le cadre de son travail sa bien-aimée, Luciaetta, qui deviendra ensuite sa femme (jusqu'à son divorce en décembre 2009).

        C'est à l'age de 21 ans qu'il révèlera au personnel du casino son vrai nom, Phil. C'est alors qu'en 2000, à l'age de 24 ans Phil tente sa chance aux World Series of Poker. Il finira 5ème du 2000$ No Limit Holdem et remportera un bracelet lors du 2500$ Pot Limit Omaha ou il battera en table finale Phil Hellmuth, David Ulliot ou encore Amarillo Slim Preston.

        En 2002 il renouvellera l'exploit cette fois ci en remportant 3 bracelets, en Stud, Stud H/L et SHOE le mettant à égalité avec Phil Hellmuth et Ted Forrest sur le plus de victoire en une année. Il remportera son 5ème bracelet en Pot Limit Omaha en 2005 et échouera de peu pour son 6ème et 7ème en finissant second du Pot Limit Omaha H/L et 3ème du HORSE ou il empochera plus de 800 000$.

        A côté des WSOP, il fera aussi 6 tables finales du World Poker Tour avant de remporter son premier titre en février 2008 en remportant La Poker Classic.

        Dans un sport où fusent polémiques et excuses en tout genre (Omaha contre Hold'em, cash games contre tournois, tradition contre modernité), Phil Ivey met tout le monde d'accord : il est sans conteste l'un des meilleurs joueurs de poker de la Terre.

        Howard Lederer, dit "le Professeur", affirme sans ambigüité que Phil Ivey sera, avant la fin de sa carrière, considéré comme le meilleur joueur de l'histoire du poker. Le philanthrope et grand joueur de cash-game Barry Greenstein qualifie quant à lui le talent de Phil Ivey "d'inégalable".

        Phil Ivey est le joueur qui fait taire tous ses détracteurs, qui fait pâlir de honte les mauvaises langues, si nombreuses aux tables de poker.
        Rien n'indique pourtant que Phil Ivey se laisse distraire par son statut de "Dieu" du poker. Si certains joueurs passent le plus clair de leur temps loin des tables de poker à s'occuper de leur image et leur promotion, Ivey, lui, se concentre sur ce qui fait sa force, son jeu, tout en délaissant les turpitudes de la célébrité et la fortune.

        Car Phil Ivey est finalement une personne comme les autres. Il aime voyager et aller au cinéma, il apprécie les jeux de dés, le golf, les jeux vidéo et le basket-ball : son profil MySpace indique d'ailleurs sa passion pour les Houston Rockets et les Lakers de Los Angeles. Quand on lui demande laquelle de ces franchises a sa préférence, sa franchise est toute naturelle : celle sur laquelle il vient de parier, bien entendu.

        Mais avant tout cela, Phil Ivey aime une chose par-dessus tout : le poker.
        Phil a ainsi pris sous son aile le néo-professionnel Victor Ramdin et joue régulièrement en ligne sur le site Full Tilt Poker dont il est l'ambassadeur. Vous avez en effet une chance de le croiser aux tables à $0.50/$1 et de recevoir les conseils de Phil Ivey himself !

        "Je ne suis pas un prodige", dit-il, drapé de son humilité si caractéristique, "je fais simplement mon métier. Je travaille très dur et je ne pense toujours qu'à une chose : m'améliorer".

        Si vous souhaitez affrontez Phil Ivey, sachez qu'il est également un joueur régulier des tables de Cash Game du Bellagio. Mais méfiez vous, cela pourrait vous coûter cher !

        Ivey aura ainsi parfaitement négocié le World Series of Poker Asia Pacific de 2013 en éliminant les 81 entrants, ainsi qu'une table finale marquée par la présence de Daniel Negreanu, pour sa part en quête d'une 5ème breloque à accrocher à son poignet.

        Les faits marquants de la carrière de Phil Ivey

        • A remporté un nombre record de 3 bracelets lors des WSOP de 2002
        • En 2005, il gagne le Monte Carlo Millions et le Full Tilt Poker Invitational pour 1.6 millions $ de gains
        • A remporté face à Phil Hellmuth 536 000$ au chinese poker lors de la grande finale de l'EPT à Monte Carlo
        • Domine les parties de Cash Game haute limite sur Full Tilt Poker
        • Réputé pour son sens de l'observation et ses yeux semblables à des roulements à billes
        • Multiplie les paris parallèles lors des tournois
        • Gagnant régulier au Big Game au Bellagio à Vegas
        Le palmares de Phil Ivey

        • Gains tournois live : 19.235.994 $
        • Bracelets WSOP : 9
        • WPT : 1
        • EPT : 0

        Comment


        • #5


          Patrick Antonius vs. Phil Ivey - Amazing Move by Patrick Antonius - Great Poker






          Connu pour être l'un des joueurs les plus chauds du circuit - et pas seulement pour ses talents au poker - Patrick Antonius fait parler partout où il va.

          Son indéniable talent à la table combiné à une énorme bankroll et des millions gagnés seraient suffisants pour rendre jaloux n'importe quel homme. Ajoutez à ça une certaine ressemblance avec Brad Pitt, une somptueuse fiancée israélienne et une belle petite fille, et cette fois vous pouvez être K-O.

          Patrik est né dans une famille de la classe ouvrière dans la banlieue d'Helsinki en Finlande, le 13 décembre 1980. Son père travaillait comme livreur de pain et sa mère trouva du travail dans une garderie de jour pour joindre les deux bouts.
          Enfant turbulent et à l'esprit de compétition développé, Patrick pratique le football, le tennis et le hockey, et travaille dur pour éviter les heures de colle.

          Patrik était particulièrement doué au tennis, et à 13 ans il est vu par ses entraîneurs comme un garçon avec beaucoup de potentiel. Il laissa alors tomber les autres sports et commença à suivre un entraînement poussé au tennis. Mais il connaît quelques années plus tard un problème de dos qui le force à arrêter l'entraînement pendant un an et demi.

          C'est à peu près à cette époque que lui et ses amis commencent à jouer presque tous les jours au poker au club de tennis. Patrik avait pour la première touché les jetons à l'âge de 11 ans dans une partie d'arrière-cour, avec des enjeux de 50 cents, pour ensuite aller dépenser l'argent gagné au magasin de bonbons. Au tennis club les enjeux étaient significativement plus élevés : 50$ le pot et le droit de se la raconter derrière.

          « C'était une belle période de ma vie » dit Patrik sur son site internet, « à directement aller jouer au tennis et au poker tous les après-midi après l'école ».

          Ces parties continuent pendant les années lycée, avec des enjeux devenant trop hauts pour le club. Et alors qu'ils viennent de découvrir le Pot-Limit Omaha, les jeunes rounders commencent à jouer à la maison jusqu'aux premières heures du jour, ne stoppant souvent de jouer que lorsqu'un parent se levait pour aller travailler.

          Premier tournoi de Hold'em, première victoire

          A ses 18 ans Patrik se rend au Casino d'Helsinki, le seul casino de Finlande à cette époque, où il décroche à son premier essai l'épreuve hebdomadaire de No-Limit Hold'em à 25$, pour 225$ de gains. Encore plus fort, Patrik remporta ce tournoi alors qu'il n'avait jamais joué à ce jeu auparavant !

          Le champion de tennis aspirant réussit peu de temps un diplôme équivalent de notre baccalauréat au Helsinki Business College, puis est appelé par l'armée pour le service militaire. Patrick fut accepté dans sa division sportive, et bien que son service de six mois passé à camper dans les bois fut épuisant, il était autorisé à pratiquer le tennis chaque fois qu'il retournait à la base.

          Libéré de ses obligations militaires, Patrik se lance dans un entraînement poussé pour se consacrer à sa carrière tennistique. Mais le destin avait d'autres plans pour lui. Le jeune finlandais se met à souffrir d'une autre blessure au dos juste avant le début de son premier tournoi de tennis professionnel, brisant ses rêves de devenir une superstar du tennis et le mettant sur la touche de façon définitive.

          Avec un disque gonflé dans le dos et ses rêves de tennis brisés à ses pieds, Patrick dût trouver quelque chose pour occuper son temps. Il commence alors à étudier dans les affaires, et navigue d'un job à un autre : mannequin, serveur, vendeur en porte-à-porte et même entraîneur de tennis. Mais rien de tout ça ne paie suffisamment, et rien ne se trouve aussi satisfaisant que le tennis.

          Du tennis au poker, quand le destin s'en mêle

          Convaincu d'être destiné à quelque chose de non-conventionnel et déterminé à faire usage de son esprit de compétiteur, Patrick commence à se consacrer de plus en plus a poker, ce hobby qui lui restait toujours chevillé au corps au fil des ans.

          Patrik multiplie les parties à la maison et fréquente de plus en plus les tables de Pot-Limit Omaha à 2$/2$ au casino. Cela aura pris du temps, mais après quelques années de jeu et un passage à de plus gros enjeux, ce professionnel de poker autodidacte avait commencé à se construire une solide bankroll. Peu de temps après, durant l'été 2002, Antonius connaît une période faste, gagnant beaucoup et gonflant d'autant plus son capital.

          Mais lorsqu'il quitte Helsinki pour un internat culinaire de trois mois en Italie fin 2002, c'est le coup d'arrêt. Apprenti dans plusieurs restaurants, Patrick ne joue pas au poker durant son séjour et perd une grosse partie de sa bankroll.

          Lorsqu'il retourne en Scandinavie en janvier 2003, il continue ses études à l' Helsinki Polytechnic Stadia et décida de se mettre au jeu en ligne. Il fait alors son premier dépôt qui aurait pu être le premier d'une longue série, mais en deux mois de jeu multi-tables, son dépôt de 200$ s'était transformé en 20 000 $. Patrik réalisa alors qu'il devait sans doute mettre l'école entre parenthèses pour se concentrer exclusivement au poker.

          « L'idée de pouvoir jouer à n'importe quel moment de la journée et sur plus d'une table à la fois était incroyable. J'étais accroc. » dit-il. « J'ai commencé à étudier le jeu, mes adversaires encore plus, et à m'immerger dans le jeu. »

          Et l'affaire devient un véritable business. De mars à décembre 2003, Antonius joue 12 heures par jour, 7 jours sur 7, et booste son capital pour l'emmener jusqu'à une stupéfiante somme de 80 000 $. Sa connaissance et ses compétences progressent également en apprenant des meilleurs joueurs en ligne et de leur jeu ; Patrik est bientôt vu comme l'un des meilleurs joueurs en Europe.

          Durant ces années de poker, son dos se guérit suffisamment pour qu'il puisse envisager de rejouer au tennis. Plusieurs de ses amis de tennis finlandais étant étudiants de cursus scolaires tennistiques d'écoles américaines, Patrik décide de tenter sa chance également. Pris pour une année à l'Averett University en Virginie, il fait alors ses valises et se rend aux Etats-Unis.

          Sur la pente ascendante

          Avec le tennis et les cours, son jeu de poker perd significativement, mais cela n'affecte pas sa bankroll. En jouant seulement une ou deux heures par jour en heads-up et en short-handed Hold'em, le joueur finlandais parvient même encore à monter à 150 000 $. Son capital augmente encore de 100 000 $ lorsqu'il ajoute des parties de Pot-Limit Omaha à 5$/10$ et 15$/25$ à son répertoire, jusqu'à atteindre des sommets lorsqu'il remporte un satellite en ligne pour les World Series of Poker 2004.

          Antonius termine son année d'études mais aussitôt le semestre terminé, il saute dans un avion pour Vegas, pour ne jamais plus regarder en arrière.

          « Après avoir passé six mois dans une petite ville de Virginie, Las Vegas était le paradis » admet-il sur son site web. « J'ai rencontré beaucoup de gens super à Las Vegas, et quelques grands joueurs m'ont donné une tonne de confiance lorsqu'ils m'ont dit que je devrais vraiment me concentrer sur mon jeu parce qu'ils pensaient que j'avais beaucoup de talent. »

          « Penser que vous faites bien est une chose, mais lorsque quelques-uns des grands joueurs vous disent que vous êtes très fort, c'est un gros boost de confiance. J'étais vu comme l'un des meilleurs joueurs en ligne européens. »

          Bien qu'il ne rentre dans l'argent d'aucune épreuve, Patrick quitte Vegas déterminé à améliorer son jeu, et à défendre son bifteck dans le monde du poker en ligne. De retour chez lui, après quelques semaines il double sa bankroll en jouant dans des parties en ligne de Limit 200$/400$ short-handed.

          En 2005 il fait son entrée sur le circuit des tournois live et enregistre une belle série de places payées. Une 12ème place dans le PokerStars Caribbean Adventure le fait repartir avec un peu plus de 34 000 $, et ses efforts dans le WPT Bay 101 Shooting Stars of Poker le voient terminer 15ème pour 40 000 $. Il part alors aux WSOP, où il se place dans trois épreuves. Mais ce n'est que plus tard au cours de l'été qu'il frappe un grand coup.

          En août il remporte le Ladbrokes Scandinavian Poker Championships à Stockholm, rapportant à la maison près de 70 000 $. Le mois suivant le voit se classer 3ème de l'EPT de Barcelone pour 145 000 $, et en octobre il gagne l'EPT de Baden pour 343 000 $, bien qu'étant arrivé en retard de cinq heures.

          C'est après ces victoires successives que Patrik décide de retourner à Vegas. Il achète alors une maison et commence des rénovations demandant bien un an et des centaines de milliers de dollars pour se faire. Entre-temps il s'installe dans une suite au Bellagio et continue de jouer des parties de cash games à hauts enjeux et des tournois, tant en live qu'en ligne.

          En décembre 2005 il se classe 2ème devant Doyle Brunson dans le WPT Five Diamond World Poker Classic au Bellagio. Il poursuit son aventure en rejoignant le « Cerle des Hors-la-loi » de Marcel Luske - une équipe de stars et prodiges du poker - puis signe avec MartinsPoker.com, la salle de poker du pro suédois Martin de Knijff. C'est également à cette période qu'il rencontre sa fiancée, Maya.

          Un esprit sain dans un corps sain

          Avec un sain programme d'avant tournois consistant à bien dormir et à bien manger, aller à la gym et regarder des films, sans surprise Patrik continue de gagner en 2006. Il entre dans l'argent dans huit tournois internationaux, dont une 9ème place dans l'inaugurale épreuve de H.O.R.S.E. à 50 000 $ des WSOP, et une 15ème place dans l'épreuve de Pot-Limit Omaha à 10 000 $. Il se place également dans trois épreuves annexes des WSOP ainsi que dans deux du WPT.

          2006 est également une superbe année dans la vie personnelle de Patrik. Maya tomba enceinte de leur premier enfant, Mila, née en mai 2007, et le couple déménage dans leur nouvelle maison à Las Vegas. Depuis, la famille a décidé de partager son temps entre Monte Carlo, Monaco, et Vegas, avant de s'installer sur la French Riviera.

          Patrick continue son run sur le circuit poker en 2007, entrant dans l'argent presque partout où il passe : Aussie Millions, WPT Five Star World Poker Classic, WSOP et WSOPE. Ses gains en tournois se montent à 3 millions de $ à fin 2010.
          On le voit régulièrement jouer en ligne sur diverses salles, dont MartinsPoker, Full Tilt Poker et PokerStars, notamment du côté des tables aux plus hauts enjeux, misant d'énormes sommes d'argent et remportant de gros pots.

          Avec toutes ces victoires et sa belle gueule, sa célébrité a pris énormément d'ampleur, et il sera apparu dans nombre de shows télé et d'émissions spéciales au cours des dernières années. Il fut notamment invité à participer dans le DVD d'apprentissage de Marcel Luske, Poker : my way, ainsi que dans le GSN's High Stakes Poker. En 2007 il apparaît dans la série des NBC's Poker After Dark, avant de se retrouver dans le Full Tilt Poker's Million Dollar Cash Game II et une nouvelle fois les High Stakes Poker.

          Lorsqu'il n'est pas à la table de poker, Patrik aime ses séances d'entraînement journalières, ses traditionnelles parties de tennis, ainsi que la pratique d'autres sports. Ancien bad boy, le prodige finlandais s'est assagi dans son rôle de père et passe désormais beaucoup de son temps libre à jouer avec sa fille et à sortir avec sa fiancée. Et pour ses fans intéressés, Patrik a lancé son blog en juillet 2007, parlant de sa vie personnelle et de son programme de tournois.

          Participant régulier du Big Game du Bellagio, Antonius est le plus jeune joueur à jamais avoir été invité à rejoindre les cash games à très hauts enjeux.
          Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de heads-up au monde, et également comme l'un des meilleurs joueurs de mixed-games.

          Il ne fait guère de doute que le jeune finlandais va continuer de gagner et de remporter des prix sur le circuit de poker dans les années à venir. La seule question est, quelle va être sa prochaine victoire ?

          Divers et anecdotes

          * Lui et son pote de poker Gus Hansen se livrent une amicale rivalité.
          * Une sœur.
          * A porté un peignoir lors d'un tournoi WPT après avoir perdu un pari avec Roland De Wolfe, selon lequel le jus d'orange au Bellagio était fraîchement pressé.
          * A perdu 400 000 $ en une seule nuit de jeu en ligne.
          * Noah Boeken et Roland De Wolfe sont de proches amis.
          * Obnubilé par la santé - s'entraîne et prend des vitamines quotidiennement.
          * A appris à jouer au Texas Hold'em tout seul.
          * A été mannequin avant de se lancer dans le poker.
          * Une fille, Mila.
          * On a dit de sa bankroll qu'elle avoisinait les 10 millions de $ il y a quelques années.


          Comment


          • #6


            TOP POKER MOMENTS - BEST OF DOYLE BRUNSON


            Doyle Brunson


            Surnom : Texas Dolly

            Pays : USA, Las Vegas (Nevada)

            Age : 10/08/1933

            Meilleur jeu : Tous

            Main favorite : 10-2

            Room online : Doyle's room

            Doyle Brunson Biographie

            Doyle Brunson est né le 10 août 1933 à Longworth, une petite ville du Texas. Très tôt, il prend l'habitude de courir de grandes distances pour aller dans les villes voisines, et devient un athlète prometteur. Il joue au basket-ball, fait partie de l'équipe des All State Texas et court régulièrement le mile. Après avoir joué chez les Texas Interscholastic Track Meet en 1950, il est repéré par les Lakers de Minneapolis. Une blessure à la jambe, lors d'un travail d'été, met fin à son espoir de devenir joueur de basket-ball professionnel. Doyle Brunson, obligé d'abandonner le sport, poursuit des études et obtient un Master's degree in administrative education.

            Il jouait déjà au poker avant sa blessure, lors de parties de draw (poker fermé) et trouvait ce jeu « faible ». Après sa blessure, il commence à jouer beaucoup plus souvent. Les parties lui permettent de payer ses dépenses durant ses études jusqu'à l'obtention de son master en 1954. L'année suivante, il trouve son premier emploi en tant que vendeur d'équipement de bureau. Mais le premier jour, il est invité à une partie de 7 stud, où il gagne plus d'un mois de salaire en moins de trois heures. Il démissionne alors rapidement et entame sa carrière de joueur professionnel.

            Doyle Brunson commence à jouer dans des parties illégales à Fort Worth (Texas) avec son ami, Dwaine Hamilton. Rapidement, ils se déplacent dans les États voisins (Louisiane, Oklahoma) pour participer à des parties plus importantes et rencontrent Amarillo Slim et Sailor Roberts, deux joueurs professionnels. Hamiltonretourne à Fort Worth pendant que Brunson, Slim et Roberts, voyagent, jouent au poker et passent le temps au golf. Ils mettent tout leur argent en commun pour jouer et au bout de 6 ans, décident de faire leur premier voyage à Las Vegas, où ils perdront tout (un montant à 6 chiffres). Ils décident donc d'arrêter de jouer ensemble tout en demeurant amis. Doyle Brunson s'installe définitivement à Las Vegas et continue de jouer.

            En 1976, il remporte son premier bracelet des World Series of Poker et commence à se construire sa légende. Doyle a multiplié les victoires et il possède à l'heure actuelle l'un des plus beaux palmarès du Poker.

            Son dixième bracelet lui sera offert en 2005, durant les séries mondiales. Il est le deuxième joueur au nombre de bracelets derrière Phil Hellmuth, qui en a lui obtenu 11. Il continue à se hisser régulièrement en table finale des plus grands tournois malgré son âge avancé. Légende vivante du Poker, Doyle Brunson est un personnage extrêmement respecté par toute la communauté Poker.

            La place de Brunson dans le monde du poker est due bien sur à sa carrière exceptionnelle mais son empreinte s'est aussi fait grâce à quelques mains qui ont gardé son nom.

            Le "ten-two" parcequ'il gagna deux fois le tournoi final des séries mondiales avec cette main finissant dans les deux cas le jeu avec un full de 10 par les deux. La seconde main est le "ace-queen". Dans le livre de Brunson, il est dit que cette main est facilement battue. Il jouera curieusement cette main dans des tournois majeurs, pas plus tard qu' en 2007 pour les séries mondiales. Ce jeu continue pourtant à porter son nom.


            Le succès aux tables et un statut de légende vivante n'ont pas empêché Doyle Brunson d'étendre également ses horizons. Il possède un site de jeu en ligne, Doyle's Room, qui fit les gros titres en 2006 lorsque la Securities and Exchange Commission américaine annonça qu'elle allait mener une enquête sur ses opérations.

            Ses années dorées sont passées mais Brunson est plus occupé que jamais, et selon lui continue de gagner plus qu'il perd. Passé d'humbles débuts à un statut de l'une des forces les plus influentes du poker aujourd'hui, Brunson l'explique très bien lorsqu'il dit « Un homme avec de l'argent n'est rien face à un homme en mission. »

            Les faits marquants de la carrière de Doyle Brunson

            • A remporté deux années de suite le Main Event WSOP avec la même main finale 10-2
            • Auteur de Poker Super System I et II, ouvrage de référence sur le Poker
            • A gagné 10 Bracelets WSOP
            • Son fils Todd Brunson est également devenu un joueur de Poker professionnel
            Le palmares de Doyle Brunson

            • Gains tournois live : 5.988.693 $
            • Bracelets WSOP : 10
            • Main Event : 2
            • WPT : 1
            • EPT : 0

            Comment


            • #7



              Gus Hansen: Three legendary crazy calls



              joueur de poker gus hansen
              Gus Hansen est né en 1974 au Danemark, pres de Copenhague. Gus Hansen est tout dabord un grand sportif, essentielement au tennis. Il a commencé à s'interesser aux jeux de cartes pendant ses etudes, puis, suite à un passage à New york, s'est progressivement intéréssé au poker, commençant par le Stud. Il fit son premier tournoi serieux en 1996, lors des World Series Of Poker, mais fut éliminé le premier jour.
              En 1998, il fréquenta plus souvent les salles de poker de Las Vegas afin d'améliorer son jeu. C'est en 2002 qu'il gagna son premier grand tournoi, le WPT, le tournoi Holdem sans limites de 10 000 $ au Five Diamond World Poker Classic. Plus tard cette année-là, il a également remporté un autre événement, le Championnat Holdem sans Limites de 10 000 $ au WPT'sLA. Poker Classic.
              Gus Hansen est un des plus grands joueurs de poker de tournoi, avec un palmares impressionnant. Il est d'ailleurs le seul joueur de poker professionnel à avoir remporté 4 tournois du World Poker Tour. Moins bon joueur de Cash game ( en High stakes ), il reste cependant redoutable.
              On le retrouve lors des parties de cash game de haut niveau ( les High Stakes Poker ), emmission diffusé sur les grandes chaines de poker et y gagne beaucoup d'argent.
              Il est capable de jouer 24H d'affilé et de remporter plus de 1,000,000$ durant cette période ( exploit effectué fin 2007, dans une partie de cash game en ligne sur Fulltiltpoker ).

              Palmarès de Gus Hansen
              09/09/2006 : EPM, Londres, NLH – Vainqueur – 100 275 $.
              16/09/2005 : EPT, Barcelone, NLH – Cinquième – 78 000 €.
              16/03/2005 : EPT, Monte Carlo, NLH – Seizième – 15 800 €.
              07/03/2005 : WPT, San Jose, NLH – Troisième – 320 000 $.
              06/2005 : Superstars Invitational Tournament, NLH – Vainqueur – 1 000 000 $.
              24/01/2004 : WPT, Caribbean Adventure, NLH – Vainqueur – 455 780 $.
              15/12/2003 : WPT, Las Vegas, Five Diamond, NLH – Troisième – 276 426 $.
              21/02/2003 : WPT, Los Angeles, LA Poker Classic, NLH – Vainqueur – 532 490 $.
              31/05/2002 : WPT, Las Vegas, Five Diamond, NLH – Vainqueur – 556 460 $.

              - Voici sa biographie, traduite de son site officiel :

              Je suis né en 1974 dans les environs de Copenhague au Danemark, et j'ai grandi en faisant beaucoup de sport, particulièrement du tennis. Dans les vestiaires et dans les camps de vacances d'été, il y avait toujours quelqu'un avec un jeu de cartes et, très tôt, jouer aux cartes pour des clopinettes a fait partie du truc. Les enjeux ont progressivement augmenté.

              J'ai toujours été fasciné par les chiffres et les maths. J'ai été initié au jacquet à l'université et je m'y suis vraiment accroché. Je m'y suis intensivement entraîné jusqu'à ce que je sois prêt à tester mes compétences autour du monde. J'ai fini par atterrir à New York, entre les clubs de jacquet et de gin-rummy, et traîner avec des gars comme Huckleberry Seed et Phil Laak. C'est à cette époque que j'ai été initié à diverses variantes du jeu de poker, y compris les jeux de Stud.

              J'ai participé à ma première Séries mondiales de Poker en 1996 mais, en regardant en arrière, je n'avais aucune chance de gagner, car je n'avais jamais vraiment joué au Holdem sans limites auparavant. Après m'être fait sortir dès le premier jour, j'ai décidé de commencer à m'entraîner plus, testant de nouveaux jeux et expérimentant divers styles. L'expérimentation et le mélange de styles font toujours partie de mon jeu depuis lors.

              En 1998, je me suis aperçu que je jouais plus au poker qu'au jacquet et que j'allais plus souvent à Las Vegas. Lorsque la Tournée mondiale de Poker a commencé en 2002, j'avais développé un jeu imprécis, agressif qui a immédiatement payé, à la fois en termes d'argent et de reconnaissance.

              J'ai gagné l'événement inaugural des WPT, le tournoi Holdem sans limites de 10 000 $ au Five Diamond World Poker Classic. Plus tard cette année-là, j'ai également remporté un autre événement, le Championnat Holdem sans Limites de 10 000 $ au WPT'sLA. Poker Classic.

              Durant la seconde saison de la WPT, j'ai gagné le tournoi sur invitation uniquement des Bad Boys of Poker et, au début de l'année 2004, j'ai remporté mon quatrième titre WPT au tournoi Caribbean Adventure. Je disputais également un autre titre cette saison-là, mais j'ai dû m'en tenir à la troisième place du tournoi Bellagio Five Diamond lorsque ma paire de 10 cachée n'a pas résisté à l'as et à la dame de mon adversaire.

              J'ai atteint une autre table de finale lors de la troisième saison, de la WPT, mais j'ai terminé en troisième place au tournoi Bay 101 Shooting Stars. Après tout, ces quatre victoires en WPT et les cinq apparitions aux tables de finale m'ont rapporté l'induction au Walk of Fame de la WPT lors de l'année de sa création.

              En 2005, j'ai décidé de participer à moins de tournois afin de me concentrer sur mon jeu d'argent. À nouveau, malgré la réduction de mon jeu en tournois, j'ai participé à la table de finale de Fulltiltpoker.Net Poker Invitational à Monaco et j'ai gagné la Grande Finale du Poker Superstars Invitational inaugural.

              En 2006, j'ai été plus sélectif pour ce qui concerne ma participation à des tournois et autres événements. Récemment, j'ai joué en seconde saison du High Stakes Poker où j'ai gagné le plus gros pot dans l'histoire de l'événement (575 700 $) gagnant sur la paire de 6 de Daniel Negreanu avec ma paire de 5 sur un tableau 9-6-5-5-8.

              Lorsque je ne joue pas dans des tournois de poker, je participe régulièrement au "Big Game" au Bellagio, me mesurant à pas moins de 13 jeux de poker différents avec des joueurs tels que Phil Ivey, Chip Reese, Doyle Brunson, Barry Greenstein et David Benyamine.

              En ligne, je joue souvent aux jeux d'Omaha à pot limité avec limite élevée ou d'Omaha 8/B limité sur FullTiltPoker.com. Occasionnellement, vous pourrez également me trouver dans des jeux Holdem et Razz limités avec des limites faibles, ainsi que sur des S&G de basse limite et à certains des plus grands tournois de Fulltiltpoker.com.

              Si je ne joue pas au poker, il y a de bonnes chances que vous puissiez me voir sur un terrain de golf, un court de tennis, un court de squash ou me voir jouer au foot avec mes copains, car je trouve que faire du sport et me muscler m'aident à conserver mon endurance physique nécessaire pour réussir au poker.

              Je commente également des jeux de poker pour les télévisions danoises et américaines et je suis toujours prêt à jouer un match de jacquet à mise élevée contre quiconque qui aimerait jouer contre moi.

              J'habite actuellement à Monte Carlo dans la principauté de Monaco, où je passe beaucoup de mon temps avec ma famille, en particulier avec ma nièce Sally, âgée d'un an, et je pense qu'elle sera ma première protégée du poker.
              Gus Hansen fait partie des joueurs pro de chez Fulltiltpoker

              Comment


              • #8

                The Deuce is Loose | 2017 WSOP Main Event Final Table | Poker Central

                Comment


                • #9

                  poker show by Jamie Gold and Sam Farha


                  this was the biggest crybaby bullshit I've ever seen

                  Comment

                  Working...
                  X
                  Back to Top