Announcement

Collapse
No announcement yet.

S'ATTAQUER AVEC LÉGÈRETÉ À*Yves_Germain_Joseph, c'est prendre le risque d'être*RIDICULISÉ

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • S'ATTAQUER AVEC LÉGÈRETÉ À*Yves_Germain_Joseph, c'est prendre le risque d'être*RIDICULISÉ

    S'ATTAQUER AVEC LÉGÈRETÉ À Yves Germain Joseph, c'est prendre le risque d'être ridiculisé...


    Sénateur Beauplan,

    J’ignore si ce rapport, maintenant écourté d’une trentaine de pages, reçu sur ma boîte électronique, m’a été envoyé pour commentaires ou s’il s’agit de la nouvelle version publique à être déposée au Parlement et qui sera communiquée aux ministres que vous voudriez voir mettre en accusation, uniquement parce que cela ferait votre affaire...

    J’examinerai cette hypothèse avec mes collègues un peu plus tard.

    En ce qui me concerne, ce rapport est une monumentale ineptie. Les raisonnements et analyses qu’il renferme sont des idioties et des bavardages creux qui ne tiennent pas la route. Même le plus incompétent vérificateur de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, UNIQUE détentrice de cette compétence en pareils cas, ne saurait accoucher de ces raisonnements tordus issus d’un esprit malade.

    Par exemple, pour la Réhabilitation de la “Place publique Hugo Chavez de l’Aéroport”, vous me reprochez d’ajouter une Phase 2 qui n’était pas prévue au projet initial. Et ce sont ces conclusions juridiques qui ont engendré des accusations de surfacturation, de détournement de fonds, de concussion etc... etc...

    Comment le savez-vous? Êtes-vous le maître-d’ouvrage ? Ou bien, est-il prescrit dans un manuel quelconque que, dès le démarrage des travaux, le maître-d’ouvrage est tenu d’annoncer le nombre de phases que doit contenir un projet?

    Arrêtez donc ces conneries qui ne font que vous dévoiler. Arrêtez-les, Sénateur ! Arrêtez!

    Même les brûleurs de pneus ne savent jamais combien de fois ils interviendront sur la chaussée avant d’achever leurs œuvres de terreur et de destruction.

    Imaginez une Place Hugo Chavez sans un buste du Président Chavez et sans aucunes attractions ? Inclu à la Phase 2, je pense, est un buste de bronze dont même les spécifications ont été préalablement discutées avec qui de droit. Pourquoi, selon vous, le Gouvernement haïtien a-t-il choisi d’honorer aussi publiquement la mémoire d’Hugo Chavez alors que vous autres, vous avez choisi de rebaptiser uniquement l’aéroport François Duvalier en le nommant “aéroport Toussaint Louverture” et d’attribuer à son prolongement pour les vols locaux le patronyme “d”aéroport Guy Malary”, comme tout projet, dans cette zone?

    Y-a-t-il un délai prescrit pour ajouter une phase 2, 3 ou 4 à des travaux d’infrastructure? Répondez-moi Sénateur.

    Pourquoi avez-vous omis de parler des aspects techniques de ce dossier quand je suis passé devant votre commission? Est-ce pour dire que vous m’en avez parlé, cette fois-ci, que vous avez glissé subrepticement sur ma boîte électronique cette phase 2 de votre rapport?

    Et pourtant, dans la résolution Petrocaribe de Privert, des sommes ont bien été budgétisées pour payer la firme réalisatrice de ce projet. Pourquoi n’en avez-vous pas fait bloquer les paiements si vous avez tant de reproches à adresser aux dits travaux?

    Vous vous attaquez aux anciens maîtres d’ouvrages et vous continuez, en cachette, à faire payer les factures des entrepreneurs pour bien vous trouver une justification de cibler d’anciens et intègres hauts fonctionnaires. Ou alors, dans ce cas particulier, il vous faut protéger cette firme d’exécution parce que son propriétaire pavoisait avec vous et votre candidat préféré lors des présidentielles, finançant même celui-ci avec l’argent des projets réalisés sous le gouvernement Martelly.

    Vous dites que le terrain de football n’est pas revêtu de gazon synthétique. Est-ce que la firme de votre associé possède l’expertise nécessaire pour acheter et placer le gazon en question? Pourquoi n’allez-vous pas vous renseigner auprès du maître-d’ouvrage, le MPCE et réclamer les termes de référence de la Phase 2 du projet avant de vous engager dans ces inepties pitoyables? Comme vous êtes vendeur de toute chose, peut-être avez-vous dans votre sacoche, un terrain de gazon synthétique à vendre...

    Quant au projet Colladère-Cerca-Carvajal, libre à vous de continuer dans vos errements après des interventions de vos propres collègues parlementaires démentant catégoriquement vos affirmations.

    Cela ne prouve qu’une chose, vous n’êtes pas qualifié pour ce boulot! Vous mentez comme un arracheur de dents, (on vous dit dentiste par moment) et vous êtes persuadé qu’il en restera toujours quelque chose. C’est cela, en fait, le motif de votre présence à la commission Petrocaribe affublé du titre ronflant de Président (Président quand même) de cette Commission. Importent peu vos piètres ou inexistantes qualifications... Dès qu’on est sénateur, en Haïti, c’est pour parler, pérorer et surtout faire la loi. Les cochons d’Inde ne durent pas longtemps parce qu’ils servent de cobayes, d’où leurs noms.

    Votre titre vous a placé dans une telle position que vos mensonges auront un retentissement maximum et “il en restera toujours quelque chose”, pour paraphraser le philosophe. Menteur et bonimenteur, afabulateur, jaseur grandiloquent ... voilà ce que l’histoire retiendra de vous, sénateur.

    Je dois avouer cependant qu’une évolution positive a été observée dans votre commission : le projet Colladère-Cerca-Carvajal ne mesure plus 5 km 5, comme dans votre précédent rapport, mais à présent il s’est étiré sur 17 kilomètres. Ces 17 kilomètres et non plus 15, vous permettront de trouver une justification pour durer au sein de cette Commission. C’est tout. Il vous faut encore vérifier, faire du bruit, monter une cabale, laquelle, selon vous, apportera la notoriété recherchée.

    Sénateur, vous mentez ! Le projet Colladère Cerca-Carvajal mesure 15 kilomètres (projet initial du ministre Lamothe et avenant du ministre Germain Joseph, son successeur). En tout cas, c’est ce projet que je connais.

    Encore une fois, pourquoi ne pas vous renseigner à la source, au MPCE, où se trouvent les dossiers des projets? Peut-être y auriez-vous trouvé un paiement pour le gazonnage... Qui sait?

    Arrêtez donc de baver et de faire baver sur les honnêtes gens que vous ne compterez jamais au nombre de vos clients.

    Bien évidemment,- je vous l’apprends peut-être, - la bave des gens masqués ne salit personne d’autre qu’eux-mêmes,- baveurs impénitents...

    Bien à vous Sénateur,

    Yves Germain Joseph
    Ex-ministre de la Planification et de la Coopération Externe

Working...
X
Back to Top