Announcement

Collapse

Disclaimer and code of conduct

Haiti Talk Online is a semi private forum where its members express their personal views.
Haiti Talk Online shall not be responsible or liable for any mistakes, remarks or for any forum threads and forum postings.
Opinions and statements made are strictly that of the members and does not in any way reflect the position of Haiti Talk Online.
We reject all slanderous, defamatory, obscene, violent, abusive, threatening and harassing comments in this forum. We recommend that all users practice basic courtesy and respect opposite view points. Please be advised that this is a semi private forum and it is open as read only to the general public, therefor comments and opinions posted by you may influence others to take actions against you, for which we disclaim all responsibilities and/or liabilities. Thank you for your participation.
Enjoy the forum


Avertissement


Haititalkonline est un forum public ou les opinions, nouvelles et autres contributions sont la seule propriété de leurs émetteurs

suivant la connection qui peut être faite à leur IP. Haititalkonline ne se responsabilise ni se solidarise des opinions, nouvelles

ou autres contributions qui demeurent la propriété de leurs auteurs.
See more
See less

US$ 123 millions d’équipements lourds… la première grosse commande de Moïse*

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • US$ 123 millions d’équipements lourds… la première grosse commande de Moïse*

    US$ 123 millions d’équipements lourds… la première grosse commande de Moïse

    Encore une fois, c’est Gary Pierre Paul Charles de Scoop FM qui a mis la puce à l’oreille des observateurs. En interview avec le sénateur Rony Célestin, la population a appris sur les ondes de sa station de radio que l’administration Moïse-Lafontant vient de passer une importante commande de 123 millions de dollars pour des tracteurs et autres équipements. Le Nouvelliste a été aux sources au ministère de l’Economie et des Finances.
    Publié le 2017-10-02 | Le Nouvelliste

    L’administration Moïse/Lafontant a signé trois contrats d’un montant total de 123, 372,025.00 dollars américains pour l’acquisition de près de 500 unités d’équipements lourds, a appris Le Nouvelliste.

    Les compagnies Auto Plaza S.A, HAYTRAC (Haytian Tractor & Equipment Co. S.A.) et Automeca (Auto et Mécanique S.A.) seront les fournisseurs de ce qui sont les premiers gros contrats de l'ère Moïse.

    Le paiement de cette commande imposante d’engins de chantier s’effectuera sur 48 mois et tous les équipements seront livrés dans un peu plus de 10 mois, a confié au journal le ministre de l’Économie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon, le lundi 2 octobre 2017.

    Le ministre Salomon n’a pas voulu réagir aux propos du sénateur du Plateau Central, Rony Célestin, indiquant, sur Scoop FM et au journal, qu’il n’y a pas eu d’appel d’offres. Le sénateur Célestin a dit au Nouvelliste qu’il n’est « pas contre l’acquisition d’équipements mais que cela doit se faire dans les normes ».

    « Les contrats ont été approuvés tant par la Commission nationale des marchés publics (CNMP) que par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA)», a-t-il indiqué, soulignant que l’État a contacté tous les fournisseurs de la place pour s’assurer d’avoir obtenu les meilleurs prix dans cette opération.

    Les trois contrats sont payables en gourdes haïtiennes au taux fixé par la Banque de la République d’Haïti (BRH). Après analyse de ces trois contrats, la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) « n’y a relevé aucune irrégularité ». Par conséquent, ils ont reçu un « avis favorable » le 8 septembre 2017, a appris le journal d’une source à la CSC/CA.

    Le ministre n’a pas précisé s’il y a eu appel d’offres international, un processus restreint d’appel d’offres ou si ces contrats ont été signés dans le cadre de la loi sur l’État d’urgence.

    « Il fallait d’abord signer les contrats pour que le processus de fabrication des équipements lourds soit lancé », a indiqué Jude Alix Patrick Salomon, soulignant que la priorité dans l’affectation des équipements est donnée au ministère des TPCT, de l’Agriculture et de la Défense.

    « Ce sont ces ministères qui vont en priorité utiliser ces équipements mais certains seront en utilisation au niveau de l’armée parce que les professionnels de l’armée seront en première ligne en ce qui a trait aux urgences climatiques. N’oublions pas que certains d’entre eux sont des professionnels du génie militaire qui aideront au désenclavement de zones frappées par des catastrophes naturelles », a expliqué Jude Alix Patrick Salomon, soulignant que l’acquisition de ces équipements vise à renforcer les capacités de l’État à travers le pays.

    La réalisation de travaux en régie avec des équipements de l’État va permettre de gagner du temps et faire de l’économie, a soutenu le ministre de l’Économie et des Finances.

    « Il faut des équipements pré-positionnés dans tous les départements géographiques pour les catastrophes. Mais il faut aussi des équipements offensifs pour faire des travaux d’anticipation par rapport aux catastrophes, le curage de canaux, parallèlement aux équipements utilisés pour la construction, l’aménagement et l’entretien du réseau routier », a indiqué le ministre de l’Économie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon. L’objectif poursuivi est de développer « une stratégie pour que le pays soit au travail de façon plus systématique », a-t-il indiqué.

    Le journal a appris que la société Auto Plaza S.A. a le plus important montant des trois contrats, soit 53.690.275.00 dollars américains pour la fourniture de 295 unités d’équipements.

    La société Haytian Tractor, pour un montant de 41,046,750.00 de dollars américains, fournira 95 unités d’équipements de travaux publics.

    La société Auto et Mécanique S.A., pour un montant de 28,635,000.00 dollars américains, fournira 100 unités d’équipements de travaux publics.

    Par le passé, l’État avait consenti des débours importants pour acheter des équipements lourds. Sa grande faiblesse demeure la gestion et l’entretien des parcs de matériels lourds. Entre les problèmes de surveillance et l’affectation des équipements aux sénateurs, députés, ministres et amis de chefs, le contribuable haïtien a déjà payé pour plusieurs centaines de millions de dollars pour des tracteurs dont on a perdu la trace et l’utilité.


Working...
X
Back to Top